Gwénolée Seillier

Artiste peintre à Châteaugiron

gwenolee-seillier-à-propos

«Je suis née en Martinique – la bien nommée île aux fleurs – un peu par hasard et bien loin de la Bretagne de mes ancêtres. J’en ai rapporté le goût des couleurs, de la mer et des oiseaux. 

 

Après de nombreux déménagements sous divers cieux, je retrouve la Bretagne en 2007, en m’installant à Châteaugiron, une Petite Cité de Caractère en Ille-et-Vilaine. Ses légendes et ses paysages uniques me portent à laisser libre cours à mon envie de création.

 

Amoureuse des livres et des lettres, je m’essaie d’abord à l’écriture mais c’est finalement en peinture que je choisis de m’exprimer. En 2009, je décide de prendre des cours d’art plastique. J’y étudie l’aquarelle, le dessin, le pastel et l’acrylique. De tous ces médiums, c’est finalement la peinture à l’huile qui me séduit. Sa luminosité et la richesse de ses couleurs subliment les paysages qui m’habitent.

 

Si plusieurs artistes majeurs comme Vassily Kandinsky et Marc Chagall ont influencé mon imaginaire, mes sources d’inspiration sont un joyeux mélange de tout ce qui me fait rêver, vibrer et chanter, comme les mots, (les jeux de mots, les bons mots et même les gros), la poésie d’Hayao Miyazaki et celle de Jacques Prévert, la Terre et les étoiles. Et la mer, toujours.

 

Aujourd’hui, c’est à travers les collages que j’exprime ma fascination pour la mer et ma passion des mots. Ce médium me reconnecte à mes joies d’enfant quand je m’adonnais avec bonheur à toutes sortes d’activités manuelles. Il me permet, aussi, de donner un sens plus écologique à mon art en pratiquant un upcycling artistique. On pourrait dire un upcyclart ! Tous ces vieux papiers sont à mes yeux autant de trésors qui s’harmonisent pour se réinventer.

 

Enfin, je ne peins qu’en musique. Le Requiem de Mozart, les cantates de Bach et le Stabat Mater de Pergolese s’invitent tour à tour dans mon atelier. Ils y apportent la féerie et la beauté nécessaires à mon processus créatif.»