Comment Vendre Son Art

Quelles sont les solutions qui se présentent à un artiste pour vendre ses peintures, collages, sculptures, céramiques, œuvres numériques ou encore ses photographies ? Les canaux de diffusion sont multiples. Bien sûr, la traditionnelle vente directe reste d’actualité. Mais depuis quelques années, la vente d’art sur Internet devient accessible à tous. Et, bonne nouvelle, le marché de l’art ne cesse de croître, malgré la crise ! L’art se démocratise énormément grâce à la vente en ligne. Acheter un tableau ou une estampe n’a jamais été aussi aisé qu’aujourd’hui. Avec la Toile, l’audience de chaque créateur devient internationale et il peut vendre le fruit de son travail dans le monde entier. De nouveaux collectionneurs et amateurs d’art sont apparus, naviguants sur les plateformes de vente. Les galeries en ligne permettent d’exposer ses compositions au plus grand nombre. Il n’a jamais été aussi facile de vendre son art.

 

Comment vendre son art en ligne 

 

Vendre son art

Grâce à la vente en ligne, les artistes peuvent toucher un public très large. Ce mode de transaction est en plein essor. Comment faire pour tirer son épingle du jeu ? Il est indispensable de maîtriser les règles du Net et d’être présent sur les réseaux sociaux, en diffusant son image et ses œuvres !

 

Commencez par définir votre cible : qui sont vos clients ? Où se trouvent-ils ? Vous pourrez ainsi déterminer les canaux qu’ils utilisent et aller les chercher là où ils se trouvent !

 

Construisez une identité visuelle personnelle et soignez la présentation de vos créations.

🖌️ Les galeries d’art en ligne

Il s’agit là de réseaux internationaux mettant en relation les artistes et les acheteurs potentiels du monde entier. Les galeries d’art en ligne proposent la mise en vente de votre production moyennant le prélèvement d’une commission. 

 

Ce système sécurisé est très pratique. Veillez à peaufiner vos visuels et à bien mettre en valeur vos réalisations. N’oubliez pas de vérifier les conditions d’adhésion. Les plus connues sont Saatchi, Artnet ou Artmajeur.

 

🖌️ Les plateformes de vente en ligne

 

Les marketplaces (également appelées plateformes multi vendeurs) sont des sites internet où des vendeurs indépendants peuvent proposer leurs produits. Devant leur succès grandissant, les plus connues ont créé des variantes réservées aux artistes, ainsi sont nées Amazon art et Ebay collective.

 

Etsy est également un site sur lequel les artistes comme les artisans peuvent proposer leurs œuvres à la vente.

 

Vendre son art en galerie

🖌️ Les réseaux sociaux

Bien sûr, n’oublions pas les réseaux sociaux. Facebook vous permettra de créer une « page professionnelle » pour exposer vos créations ou de vous inscrire sur des groupes de passionnés. 

 

Instagram et Pinterest sont les rois des réseaux sociaux des arts visuels. Youtube a le vent en poupe. Soyez toujours à l’affût des réseaux à la mode, et surtout restez présent là où vos clients potentiels se nichent.

 

Créez une identité qui vous est propre, diffusez votre travail à travers des clichés à la présentation impeccable. Rassemblez une communauté autour de vous, et voilà le succès qui frappe à votre porte.

 

🖌️ Créer son propre site Internet ou son blog d’artiste

Enfin, avoir son propre site internet n’est pas indispensable, mais cela reste une superbe carte de visite.

 

Un site bien référencé, construit avec soin, vous permettra de réaliser du e-commerce et de vendre votre production à distance. Il existe de nombreux CMS (des logiciels de conception de sites web) faciles à prendre en main.

 

Prêtez attention à la mise en valeur de vos œuvres en réalisant de belles photos. Annoncez clairement les prix et les autres informations (conditions de paiement, garantie de transport, retour, etc.).

 

La vente directe : s’associer pour vendre son art

Nous avons pris l’habitude d’opposer la vente physique et la vente en ligne. Effectivement, elles ont des caractéristiques différentes, mais n’oublions pas qu’elles sont complémentaires.

 

Acheter une œuvre d’art, n’est-ce pas ressentir un coup de cœur ? Quoi de mieux que de s’arrêter devant un tableau, craquer et l’emporter chez soi ?

 

Vous n’avez pas de réseau ? Construisez-le ! Prenez votre carton à dessin sous le bras et votre courage à deux mains, et arpentez les alentours. Armé(e) de votre plus beau sourire, vous serez bien accueilli(e) dans la plupart des cas ! Peut-être essuierez-vous quelques refus, mais repartez de plus belle, de magnifiques rencontres vous attendent au coin de la rue.

 

Voici quelques pistes à explorer :

🖌️ Les cafés, hôtels et restaurants

Mais aussi les coiffeurs ou toute autre boutique où il y a du passage. Discutez avec le ou la gérant(e), pour peu qu’il s’agisse d’une personne qui apprécie l’art, vous pourrez entamer une belle collaboration. Pour éviter les malentendus, il est prudent de mettre par écrit les éléments principaux du contrat (la durée de l’exposition, l’assurance, la marge éventuelle du commerçant…). Pensez aussi aux magasins de meubles qui renouvellent leur décoration régulièrement !

 

Vendre-son-art-concept-store🖌️ Les boutiques de créateurs et les concept stores

Par définition, ils seront ravis de vous accueillir. S’ils ont déjà beaucoup de demandes, n’hésitez pas à leur laisser votre carte de visite, qui mentionne bien sûr votre site internet ou votre Insta. Peut-être que votre style leur aura tapé dans l’œil et qu’ils vous rappelleront quand l’occasion se présentera ! 

🖌️ Les tiers-lieux

Les tiers-lieux sont par définition des endroits dynamiques ! Cafés associatifs, ateliers partagés, espaces de coworking, fablabs : ils sont nombreux et variés. Parfois, le travail s’y mélange à d’autres activités. La vie en communauté est leur moteur et ils proposent des solutions alternatives. Ce sont toujours des lieux ouverts ! Vous pourrez vous y faire connaître en exposant vos œuvres ou pourquoi pas en organisant une mini-conférence sur votre technique ou sur les artistes qui vous ont inspiré.

🖌️ Collaborer avec un architecte d’intérieur

Osez entrer en contact avec un(e) architecte d’intérieur. En fonction de ses chantiers, il ou elle pourra proposer à ses clients une de vos réalisations ! Cela sera également une belle opportunité pour développer votre réseau de connaissances.

 

 

La vente physique : les lieux de culture pour diffuser son art

De nombreuses associations ou institutions soutiennent les nouveaux talents et organisent des rencontres ou des portes ouvertes. Leurs moyens leur permettent de communiquer à un large public, assurant une fréquentation importante de leurs événements.

Ne négligez pas le bouche-à-oreille. Faites-vous connaître dans votre quartier, votre ville ou votre région. Utilisez le réseau de proximité, mettez en avant l’aspect local de votre travail. 

 

🖌️ Les portes ouvertes d’ateliers d’artistes

Si vous avez votre propre atelier, vous pouvez organiser vous-même des expositions ponctuelles. Certaines associations ou autres collectivités territoriales programment des « portes ouvertes d’ateliers d’artistes » dans toute la France. Particuliers, collectionneurs ou critiques d’art s’y retrouvent. Une belle façon de dévoiler votre travail à un public varié et de rejoindre un réseau.

🖌️ Les maisons de la culture, les offices de tourisme et les mairies

Contactez le service culture de votre commune. Vous vivez dans une grande ville ? Appelez l’office du tourisme qui se fera une joie de mettre en vente vos œuvres. Dans un village, une exposition sera l’occasion de créer un peu d’animation dans le bourg et nul doute que la municipalité sera ravie !

🖌️ Les Artist run spaces

Lorsque des artistes se réunissent pour exposer ensemble leurs œuvres, cela devient un artist run space. C’est une démarche originale, qui souvent se tient dans un espace inhabituel : une salle de spectacle, une librairie ou pourquoi pas, dans une voiture pour aller à la rencontre du public ! Contactez donc les étudiants des écoles d’art qui se trouvent à proximité de chez vous…

🖌️ Les artothèques

Une artothèque, c’est comme une bibliothèque, à cette différence qu’on y emprunte des œuvres d’art. Si votre commune en possède une, vous pouvez lui proposer quelques œuvres. Les artothèques soutiennent les artistes en acquérant leurs travaux, mais il se pourrait bien qu’un emprunteur se transforme lui aussi en acheteur !

🖌️ Les Foires et Salons

N’hésitez pas à postuler aux divers événements de votre région. Les organisateurs sont friands de nouveaux artistes. Furetez sur le Net, c’est une mine d’or pour dénicher les bonnes adresses comme « La braderie de l’art » de Roubaix ou la Biennale d’Appel d’air d’Arras.

 

Vendre son art exposition

🖌️ Les galeries et marchands d’art

Ici, on est dans la « cour des grands ». Mais tout le monde a été débutant un jour, non ?

Les galeristes exposent les œuvres des artistes en aidant les créateurs à se faire connaître. Un marchand d’art, quant à lui, se contente de vendre leur production. Le galeriste possède des connaissances dans le monde de l’art et ouvre de nombreuses portes, il est donc un partenaire de choix. Si vous avez la chance d’avoir une galerie à proximité de chez vous, fréquentez-là et tentez votre chance !

 

La vente en ligne comme la vente directe vous demanderont du travail, de la rigueur et de la ténacité. Comme pour la réalisation d’une œuvre, il se passera du temps avant que vous ayez un réseau étendu. Mais la patience, le travail et la persévérance finissent toujours par porter leurs fruits. Vous le savez, puisque vous êtes un artiste. La vente en ligne est devenue un canal de vente incontournable. La digitalisation du marché de l’art est votre alliée ! Pensez donc à utiliser tous les canaux de diffusion qui sont à votre portée. Avec un peu d’imagination, vous pourrez trouver de nouvelles déclinaisons pour diffuser votre travail : le « print on demand » vous permettra d’éditer des cartes postales ou des affiches, pour proposer des tarifs accessibles à tous. Vous pourrez aussi penser à des produits dérivés, comme des tee-shirts ou des objets. Enfin, si les ventes de vos œuvres commencent à augmenter, vous pourrez envisager de devenir un artiste professionnel.

 

Auteure : Daphné Marlière 

Donnez votre avis