Comment devenir art-thérapeute ? Nos conseils

Art thérapeute : notre guide pour se reconvertir en 5 étapes

 

Art-thérapie

 

Tu aimerais exercer un métier qui concilie pratique artistique et relation d’aide ? Devenir art-thérapeute est fait pour toi ! C’est un choix envisagé par beaucoup de passionnés d’art souhaitant changer de métier.

Or, soigner les troubles psychiques par le dessin ou la danse ne s’improvise pas : il est indispensable de se former à l’art-thérapie. Comment réussir sa reconversion professionnelle en tant qu’art-thérapeute ? Sors ton carnet de notes et suis notre guide complet en 5 étapes.

 

1. Le métier d’art-thérapeute, qu’est-ce que c’est ?

Définition d’art-thérapeute

 

Devenir-art-thérapeuteProfession en plein essor depuis plusieurs années, l’art-thérapie s’appuie sur la pratique d’activités artistiques dans le but de soigner. Dans un espace propice à la détente, les blocages intérieurs sont matérialisés sous la forme d’art : arts plastiques, modelage, chant, collage, musicothérapie, théâtre, mime, danse, écriture, peinture,…. 

Sans faire appel aux mots, les individus expriment leur mal-être à travers leurs créations. Le résultat donne lieu à un échange avec le thérapeute qui l’invite à faire part de ses ressentis. Il aide le patient à donner du sens à son œuvre et à prolonger l’expérience artistique en testant d’autres outils. Il mène des thérapies durant une dizaine de séances, individuelles ou en groupes, personnalisées en fonction des besoins de ses patients.

 

Deux approches de l’art-thérapie

 

Il existe deux grands courants de l’art-thérapie sur lesquels reposent les pratiques professionnelles du praticien :

  •  l’art-thérapie traditionnelle (ou classique)

Il s’agit d’une branche de la psychothérapie consacrée à l’utilisation d’outils artistiques pour engager le dialogue avec le patient. L’art-thérapeute s’appuie sur l’interprétation que fait l’individu de son œuvre. Le but est de se construire une image positive de soi. Cette discipline est enseignée en faculté de psychologie.  

  • l’art-thérapie moderne

Son approche vise à identifier les émotions dégagées par le patient lors du processus créatif. La psychologie du patient n’est pas analysée : ce n’est donc pas une psychothérapie. L’art-thérapie moderne est préconisée pour les patients qui n’osent pas s’exprimer ou ont peur du jugement. Cette discipline paramédicale est enseignée à la faculté de médecine à Grenoble, Tours et Lille.

 

2. Quelles sont les qualités indispensables pour devenir art-thérapeute ?

 

Mêlant processus créatif et thérapie, le métier d’art-thérapeute se distingue par l’association de compétences humaines (non jugement, empathie, joie) et artistiques (maîtrise de son art, spontanéité, curiosité). Si ce métier vous attire, vous devez vous assurer d’avoir les qualités indispensables pour l’exercer :

  • bienveillance et sens de l’écoute
  • engagement dans un travail introspectif personnel
  • pédagogie
  • dynamisme et créativité
  • bonnes connaissances et compétences artistiques et thérapeutiques

Ta qualité d’être et tes savoirs-faire te serviront à accueillir une émotion refoulée ou un comportement imprévisible chez le patient.

 

3. Quelle formation choisir pour devenir art-thérapeute ?

 

Tu souhaites être reconnu officiellement en tant qu’art-thérapeute ? ll est impératif de choisir une formation attestée par la FFAT (Fédération Française des art-thérapeutes) qui délivre un diplôme RNCP (Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles). Des art-thérapeutes professionnels, psychologues et artistes reconnus dispensent les cours et les ateliers artistiques. Le cursus s’étale sur 2 à 3 ans durant lesquels tu suis au minimum 700 heures de formation.

Pré-requis

Avant de dénicher la formation de tes rêves, tu dois t’assurer de pratiquer une activité artistique régulière. Ce pré-requis est indispensable quelle que soit la structure choisie : école privée ou université. Ces compétences artistiques peuvent être soit reconnues par le Conservatoire, les Écoles des Beaux-Arts, de théâtre, de danse soit acquises en tant qu’autodidacte. En complément, tu dois attester de 3 années d’études après le bac pour que ton dossier soit retenu à l’université. Les écoles privées ne demandent pas systématiquement l’attestation d’un diplôme mais requierent une expérience dans le secteur médico-social.

 

Certification et diplôme

Tu as le choix parmi de nombreuses écoles privées qui délivrent le titre d’Art-Thérapeute accompagné d’une certification professionnelle de niveau 6 en fin de cursus :

  • AFRATAPEM (Association française de recherche et application des techniques artistiques en pédagogie et médecine)
  • INECAT(Institut National d’Expression de Création d’Art et de Transformation)
  • IEPA (Institut Européen de Psychologie Appliquée)
  • PROFAC (Formation et Recherche en art-thérapie)

 

Tu as déjà une activité professionnelle et souhaites te former en parallèle ? Opte pour les écoles privées qui étalent leur formation 3 à 5 jours par mois. Ce confort a un prix qui peut atteindre les 6000 euros. Rassure-toi, tu peux couvrir les frais en mobilisant ton CPF (Compte Professionnel de Formation) après l’aval de ton employeur.

 

Tu souhaites conjuguer études scientifiques et art-thérapie ? Plusieurs universités délivrent un DU diplôme universitaire d’art-thérapie :

 

Nous te conseillons de prendre le temps d’observer les sites de formation, de les analyser et de scruter leur présence sur les réseaux sociaux.

Demande un rendez-vous avec les responsables de formation et échange avec d’anciens élèves sur les plateformes. Participe aux journées portes ouvertes. Si les informations trouvées concordent avec tes objectifs personnels, vas-y !

 

4. Être art-thérapeute auto-entrepreneur ou salarié ?

 

Art-thérapieLorsque l’on est fraîchement diplomé, il est recommandé de débuter avec un statut salarié en CDI, CDD ou en tant que vacataire. Riche de tes années d’expérience, tu pourras ensuite envisager d’exercer cette profession libérale en cabinet privé.

Le statut juridique privilégié est celui de la micro-entreprise. Sache que tu peux la créer seul et gratuitement. Adaptée à un lancement d’activité, elle t’offre beaucoup de facilités dans ton quotidien : les charges sont claires et la comptabilité est simplifiée. Tu pourras également monter ton association et ouvrir ton centre d’art-thérapie.

Ton public cible est très large : des enfants aux personnes âgées quel que soit l’âge. Inutile de te dire que les débouchés sont nombreux :

  • Enseignement et milieu socio-éducatif : écoles primaires et secondaires, CRA (Centre Ressources Autismes),
  • Hôpitaux (plus précisément dans le secteur de la cancérologie et de la gériatrie)
  • Psychiatrie
  • Maisons de retraite
  • Prisons

Tu peux intervenir auprès :

  • d’enfants présentant des troubles du comportement, de l’apprentissage ou un TDAH (Trouble De l’Attention et Hyperactivité)
  • d’enfants ou d’adultes ayant un trouble du spectre de l’autisme
  • de personnes âgées (plus précisément pour ceux ayant la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson)
  • d’individus souffrant de dépression

Que tu sois professionnel de santé ou acteur social, tu travailleras en collaboration avec l’ensemble des acteurs de terrain (médecins, éducateurs spécialisés, sophrologues…) pour établir un protocole thérapeutique personnalisé adapté au patient. Sans oublier qu’il n’existe pas de contre-indications à l’art thérapie. Tout le monde peut être accompagné pour se libérer de ses angoisses, de son stress et de ses difficultés sociales et psychiques.

5. Quelles sont les démarches pour se faire connaître et proposer ses services ?

Devenir art-thérapeuteTe voilà (enfin !) formé. Ton entreprise est créée et tu es prêt à te faire connaître ! Il n’existe pas de remède miracle si ce n’est d’établir clairement un plan d’action pour atteindre tes objectifs. Ton mindset doit être déterminé : n’aies pas peur de revêtir la peau de l’entrepreneur pour communiquer efficacement :

  • Utilise le bouche à oreille pour attirer le public environnant. Parle de ton métier et donne ta carte de visite. Explique en quoi tu peux répondre parfaitement au besoin de ton public.
  • Développe un site internet performant et optimisé pour qu’il soit visible par les moteurs de recherche. N’hésite pas à t’adresser à des rédacteurs web SEO qui référenceront correctement ton site.
  • Inscris-toi sur les réseaux sociaux et crée-toi une image positive de toi-même. Le secret de la réussite ? Alimenter régulièrement son compte avec des posts de qualité.
  • Crée-toi une fiche Google My Business pour améliorer la visibilité locale de ton entreprise sur le web.

 

Dernier conseil, passe à l’action. N’attends pas d’accumuler d’innombrables connaissances pour te sentir légitime et te lancer.
L’expérience et les échecs font partie de l’aventure. Ta persévérance et ta ténacité feront de toi un art-thérapeute aguerri !

Tu l’auras compris, vivre de l’art-thérapie nécessite de conjuguer les savoirs-faire de l’art-thérapeute et de l’entrepreneur. Une formation solide, des stages de terrain et la définition d’un business plan clair sont incontournables pour devenir un art-thérapeute professionnel.

 

Tu souhaites en connaître davantage sur l’art-thérapie ? Consulte notre page web entièrement consacrée à cette méthode.

 

Auteure : Lara Richard                                                               

Donnez votre avis